ENVIRONNEMENT

Le Vol Montagne ULM pratique d’une aviation de terroir avec encore des libertés rares que nous préservons par une pratique RESPONSABLE.

Respectons un code de bonne conduite et évitons donc de survoler abusivement à basse hauteur les randonneurs ou les stations de ski et surtout les parcs nationaux à moins de 1000m (retrait de licence garanti) ou parcs régionaux à moins de 300m. Les limites des parcs sont définies sur les cartes au 1/1 000 000 vendues par le SIA avec la documentation du pilote VFR, indispensable pour naviguer.

Il est primordial d’éviter les atterrissages à répétition. L’AFPM (Association Française des Pilotes de Montagne) recommande de ne pas en faire plus de trois sur un même site, et même pour certains sites, un seul.

Pour les reconnaissances, prenons de l’altitude avant d’arriver sur une alti-surface ou un glacier, cela permettra d’évoluer à faible puissance et restons autant que possible du côté opposé aux randonneurs.

Vous pouvez télécharger la Charte du Pilote de Montagne

François BRETON, représentant du Parc National du Mercantour, est présent lors des formations théoriques organisées par le PNVM à Tallard. Son intervention concerne la réglementation de vol au-dessus des différents parcs ainsi que la connaissance des animaux sauvages et en particulier le comportement des rapaces que nous croisons.